Let's get started

In ac libero urna. Suspendisse sed odio ut mi auctor blandit. Duis luctus nulla metus.

Comment faire la rencontre avec Dieu ?

 

comment faire la rencontre avec dieu

Comment faut-il faire sa prière pour obtenir que Dieu nous entende bien, apprendre comment prier simplement pour toucher le coeur de Dieu ou Jésus? Comment prier avec ferveur et amour selon la volonté de Dieu pour que cette prière plaise et se réalise? Des visages, ensuite. Avec vous nous allons partir à la rencontre de priants: ils nous diront leur manière de s'adresser à Dieu, ils nous donneront accès à leur spiritualité. Quelques considérations pratico-pratiques pour terminer cette introduction, avant vous lancer dans la grande aventure spirituelle! Développer sa relation avec Dieu, c’est aussi simple que développer une intimité avec quelqu’un qu’on aime sincèrement et qui nous aime. Pour ce faire: I – Soyez consciente de Son amour pour vous. Il faut réaliser que cette intimité avec Dieu que vous recherchez, Dieu l’a voulue, désirée le premier.


devoluciones.tk: La manière dont Dieu nous change


La rencontre personnelle avec Dieu Louvain-la-Neuve, printemps Un jour je rencontrai dans la rue deux Mormons en tournée missionnaire. Je décidai d'entamer la conversation avec eux un quart d'heure, comme une occasion de m'exprimer, de leur partager mon expérience et mes convictions, sans même espérer qu'ils puissent m'apporter encore quelque aide spirituelle utile. Cela faisait presque un an que j'avais quitté les églises évangéliques, comment faire la rencontre avec dieu, dépité d'avoir si longtemps cherché Dieu en vain, d'y avoir cru si fortement, comment faire la rencontre avec dieu, avoir même été très fervent pendant une période, d'avoir donné ma vie à Dieu de tout mon coeur des centaines de fois sans que jamais Il ne la ramasse, de n'avoir pas trouvé finalement dans le christianisme de solution à mes problèmes, d'avoir constaté qu'une bonne part de leur enseignement était faux, et que Dieu n'a pas été là ni pour m'aider ou me soutenir spirituellement, moralement ou pratiquement ni pour inspirer la parole des autres chrétiens et pasteurs à qui j'avais tenté de demander de l'aide.

Bref, j'avais le fort sentiment comme d'avoir été vulgairement trahi par Dieu à travers l'Eglise, l'Evangile et la doctrine chrétiennes sensés Le représenter. Etait-ce l'un des deux ou les deux de ces Mormons, je ne sais plus, mais son discours et sa manière d'être rayonnait d'une sérénité fantastique. Une paix de Dieu qui transcende tout ce qu'un homme peut rêver ou tenter de construire, et que rien au monde ne pourra jamais perturber.

Or, je ne lui laissai pas facilement la parole, estimant comment faire la rencontre avec dieu j'avais déjà trop reçu de leçons de morale religieuse dans ma vie et qu'il était temps que j'exprime enfin ce que j'avais sur le coeur; lui aussi faisait son possible pour tirer la parole de son côté et m'exposer sa solution d'autant plus qu'il n'avait pas beaucoup de tempsà savoir bien sûr, devenir mormon.

Or, quelle attidude insensée, négative et ingrate envers Dieu avais-je là: moi qui étais dans le pétrin spirituellement, ayant vainement cherché Dieu et ne l'ayant pas trouvé; devant quelqu'un L'ayant visiblement trouvé et me tendant la main pour m'offrir la solution, je refusais clairement, à cause de mon expérience.

Il me dit quelque chose du style : - Es-tu prêt à renoncer enfin à ta révolte et faire l'effort, comment faire la rencontre avec dieu, ce soir, de t'en remettre à Dieu, Le prier de tout ton coeur en Lui demandant qu'Il se révèle à toi et te montre la voie, attendant sincèrement de Lui une réponse? Nous sommes Mormons! Il ne faut surtout pas confondre. Cela, tu ne l'as pas encore essayé.

Certes, l'argument était théoriquement imparable, comment faire la rencontre avec dieu. Cependant je ne l'acceptai pas. Comme il n'avait plus de temps et devait partir, Je lui dis pour conclure: "J'envie ta sérénité.

Mais je ne peux y accéder, et ce n'est pas de ma faute". Quelle signification cette aventure a-t-elle pour moi? D'abord, pourquoi sa sérénité ne prouve-t-elle pas que sa religion est la vraie et résoudrait mes problèmes? C'est simple: cela démontre seulement, dans un ensemble, l'existence d'un élément possédant deux propriétés données.

De cette existence on ne peut en déduire que l'une soit la cause de l'autre en sorte que pour tout autre élément de l'ensemble, la réalisation l'une des deux propriétés entraînera celle de l'autre. Ensuite, ça me rappelle la méthode publicitaire hyper usée consistant à montrer quelqu'un en super forme consommant tel produit, pour suggérer que la consommation de ce produit nous donnerait également la pêche à son image.

Mais en fait, ce n'est pas exactement cela non plus. En un sens, ce n'est pas que l'argument manquait de poids. Au contraire. C'était un trop bel argument. C'était une preuve de trop. Lorsqu'ainsi un même argument peut servir à démontrer aussi bien, suivant les circonstances, deux propositions mutuellement incompatibles, c'est que finalement il n'en démontre aucune.

Vous ne saisissez toujours pas? Alors je vous explique: La petite histoire qu'on nous raconte d'habitude, donc, c'est que, chaque chrétien, un beau jour, pour se convertir, répand son coeur devant Dieu et reçoit Sa grâce, une sorte d'illumination, qu'on appelle aussi nouvelle naissance, baptême du St Esprit, rencontre avec le Christ, ou que sais-je encore, bref, quelque expérience spirituelle surnaturelle.

Cela, je l'ai prié de nombreuses fois de tout mon coeur et ne l'ai jamais reçu. J'ai entendu un bon nombre de chrétiens dire qu'ils l'avaient reçu. Quand j'ai demandé des comment faire la rencontre avec dieu, il n'est pas rare qu'on me réponde quelque chose du genre: d'abord, cela n'est pas donné à tous, car c'est l'oeuvre du St Esprit, dont nous ne pouvons rien exiger.

Ensuite, tous n'en ont pas forcément besoin, comment faire la rencontre avec dieu, car la foi suffit. L'oeuvre du St Esprit, c'est d'abord le miracle de la foi. Si tu as la foi, c'est que le St Esprit a déjà oeuvré en toi; cela peut être suffisant sans avoir besoin d'autre chose, et la nouvelle naissance a eu lieu sans qu'on s'en aperçoive, elle s'est produite dans le secret de l'Esprit même si elle n'est pas encore manifestée explicitement.

Or, j'avais effectivement la foi, une foi fervente même. Mais ce n'est pas la seule interprétation possible parmi les chrétiens. Il y en a une autre, qui traine parfois, traduisant en gros un certain passage biblique disant que Dieu n'est pas éloigné mais que ce sont nos péchés qui mettent une barrière entre nous et Dieu.

Cela pour dire que Dieu veut nous rencontrer et que donc si cela n'arrive pas, c'est parce que nous ne le voulons pas vraiment ou nous sommes de vilains pécheurs indignes de Lui, manquant de foi et ne Lui laissant pas la place nécessaire dans notre vie. Cela me rappelle les méthodes de l'inquisition: pour prouver la sorcellerie de quelqu'un, on lui demande d'avouer. S'il n'avoue pas, cela le rend encore plus coupable de ne pas avouer.

Alors, on le soumet à la torture jusqu'à ce qu'il avoue. S'il n'avoue toujours pas, c'est qu'on ne l'a pas encore torturé assez et il faut continuer encore plus, jusqu'à ce qu'il avoue. S'il en meurt, c'est de sa faute, il l'a bien mérité. La différence c'est qu'ici il s'agit d'une torture morale à infliger à soi-même. Ici, les apprentis chrétiens prennent Dieu en ôtage et ne le lâcheront pas tant qu'Il ne leur aura pas dit ou tant qu'ils ne croiront pas entendre de Sa part ce qu'ils veulent qu'Il leur dise, à savoir que Jésus est leur sauveur.

Ils n'en ont rien à foutre que Jésus ait existé ou non et que la Bible entière ne soit qu'une grosse foutaise: ils veulent que Dieu leur dise que la Bible est de Lui et ne toléreront aucune contradiction de Sa part sur ce point, comment faire la rencontre avec dieu.

De toute façon, Il n'a pas le choix: on n'a que cela à proposer à Dieu pour réclamer un acquiecement de Sa part, et toute tentative qu'Il pourrait avoir de nous faire changer de doctrine ou d'objectif est vouée a l'échec faute de support adéquat comment faire la rencontre avec dieu ne laissent à Dieu rien d'autre que la Bible par quoi Il pourrait tenter de les faire réfléchir.

Or, comment faire la rencontre avec dieu, devant une telle démonstration d'auto-flagellation destructrice, comment Dieu ainsi pris en ôtage du risque de manifester un cruel silence devant un tel zèle n'aurait-il pas pitié et ne viendrait-il pas apporter à la personne un zeste de réconfort?

A moins que ce soit la simple intuition naturelle de la confiance en Dieu et de l'assurance du salut personnel qui émerge lors de l'apaisement de l'esprit qui suit cette bataille des pensées, où la crainte de la perdition se dissipe en contraste avec la théorie inculquée du péché et de la perdition qui était en train de nous dévorer, et l'on croit alors au miracle.

Lorsqu'ensuite on émerge de cet état de grâce et qu'on cherche à lui donner une interprétation théorique, on a comment faire la rencontre avec dieu de se raccrocher à quelque chose.

Cette expérience magnifique semblerait absurde si l'on n'en tirait pas la leçon d'une vérité à croire et d'une voie à suivre. A cause de la doctrine du salut par la foi et du besoin légitime de réponses à nos questions existentielles.

Faute d'une vérité ou d'une doctrine quelconque à se mettre en tête pour savoir où aller et quoi penser, comment faire la rencontre avec dieu, on se sentira encore perdu, et la doctrine insiste que sans la Vérité on est perdu.

Or on n'est pas perdu, on vient d'en faire la démonstration. On vient même tout juste de réaliser la démarche vers le salut. Et puis, on peut se demander: si la rencontre avec Dieu, révélation du St Esprit, est si claire que cela en matière de confirmation par l'Esprit Saint de la véracité de l'Ecriture dans ses détails, comment cette révélation n'est-elle pas accompagnée d'un éclairage sur ces détails eux-mêmes en sorte qu'on n'aurait plus besoin de lire la Bible matériellement pour la connaître?

Précisément, si après la rencontre avec Dieu on se trouvait à étudier un autre livre que la Bible soigneusement conçu pour se présenter comme une Parole de Dieu, comment faire la rencontre avec dieu, d'après quoi verrait-on la différence?

Mais je constate que bien souvent, dans les discussions sur leur témoignage en particulier, nombre de chrétiens ont abandonné toute réflexion vivante authentique au profit d'une manie du copier-coller de passages bibliques, qui ne témoigne rien d'autre que le fait qu'ils n'ont plus aucune imagination et ne savent rien faire de mieux que de se faire le perroquet de la Bible et des autres chrétiens qui pensent comme eux.

Ils pensent et vivent par personne ou livre interposé, ils vivent dans leurs fictions qui fonctionnent par leur répétition automatique et vide de sens. Il n'y a aucune vie en Dieu là-dedans, aucune spriritualité, bien au contraire. Rien qu'une poésie qui séduit par son rythme en se foutant pas mal de vouloir dire quelque chose ou pas, comment faire la rencontre avec dieu.

Ils ne vivent plus en eux-même, ils se réduisent à un écho, un haut-parleur, un répétiteur, ils ne sont que l'ombre d'eux-mêmes. Ils sont infiniment loin de Dieu, bien plus loin de Dieu que n'importe quel athée. Pour ceux qui ne partageraient pas cet avis, je les mets au défi de m'expliquer qu'est-ce qui, dans leur propre témoignage ou dans celui de qui ils veulent, leur indique précisément qu'il comporte une véritable rencontre avec Dieu et pas seulement du pipo, des mots en l'air et du sensationnel miraculeux à deux balles.

Quels sont les critères ou autres manifestations par lesquels ils voient ça? Bien sûr, je ne demande pas une "preuve" en un sens formel et réductionniste, comme certains m'accuseraient de demander en m'accusant d'une sorte de matérialisme a priori. Mais je demande un "témoignage" en un sens authentique et spirituel, à savoir une véritable indication qu'il s'est passé quelque chose de profond, même si bien sûr on ne peut pas définir rigoureusement ce dont il s'agit.

Pour préciser ma question, je me réfèrerais aux différents témoignages de NDE, dans lesquels certains témoins rencontrent une lumière d'amour d'une intensité fantastique. Là au moins, il apparaît que ces témoignages ont un contenu, alors même que ce contenu ne peut pas pleinement s'exprimer dans nos mots humains.

Faute de pouvoir exprimer pleinement ce qu'ils ont vécu, les témoins arrivent à en dire quelque chose, un vague aperçu.

Y compris, le fait qu'ils n'ont pas de mots suffisants pour comment faire la rencontre avec dieu ce qu'ils ont vécu. Ce qui, faute d'exprimer effectivement le contenu réel de ce témoignage, a au moins le mérite d'exprimer l'existence d'un contenu qu'ils n'arrivent pas à exprimer, ce qui est déjà quelque chose. Et, le peu qu'ils arrivent à en dire, faute de nous transmettre leur expérience, nous permet du moins d'en avoir une petite idée, et cette petite idée nous raconte qu'il s'est passé quelque chose d'extrêment grand et de fantastique.

Ils n'emploient pas l'expression "rencontrer Dieu" car ces mots leur paraissent dérisoires ou inappropriés. Ils cherchent à exprimer leur vécu plus précisément, quitte à ne pas y arriver. Et cela a bouleversé leur vie, qu'ils se mettent à voir autrement, comment faire la rencontre avec dieu. Et comment faire la rencontre avec dieu risque de les plonger dans une forme d'isolement et une difficulté à se réadapter à la vie, car ils ont découvert qu'il y a une autre vie que notre vie actuelle et qui remet en question les préoccupations quotidiennes, comment faire la rencontre avec dieu que la plupart des autres humains ne connaissent pas.

Et ils ont peine à raconter ce qu'ils ont vécu, étant confrontés à cette difficulté d'expression. Cette difficulté peut engendrer une frustration dans les relations à autrui. Mais les autres ne sont nullement reprochables ni reprochés de cette incompréhension. Néanmoins ces témoins arrivent généralement à compenser cela par une nouvelle manière d'être, une manière d'aimer sans chercher à exprimer ce qui honnêtement et profondément est inexprimable, et cette manière d'être est ce qui finalement leur sert de moyen d'expression de leur vécu au-delà des mots.

Les prétendus témoignages chrétiens sont, il me semble, très différents de cela. Il ne s'y trouve rien d'indiscible, car tout y est trivial: ils ont rencontré Dieu ou Jésusc'est trivial.

Cette affirmation se suffit à elle-même et il n'y a rien de plus à en dire, pas d'autre détail ou commentaire à y ajouter, c'est trivial aussi.

Ils nous assènent leur vérité sur un ton qui ne tolère aucun doute le doute serait reproché comme une fauted'une manière qui se prétend auto-suffisante. Ils ne cherchent même pas à discuter de ce que les mots "Dieu" ou "rencontrer Dieu" peuvent vouloir dire, ils sont très satisfaits de ces mots et supposent sans se poser de question que tout le monde les comprendra.

Rien ne les bloque comment faire la rencontre avec dieu dans le récit de leur témoignage qu'ils se croient obligés de répéter en le criant sur les toits en demandant à tous de les croire. Quant à la manière dont cela aurait changé leur vie, je demande à voir. Certes, souvent ils mettent en avant certains changement positifs, mais ont tendance à éviter d'entrer dans les détails d'analyse pourtant nécessaires pour que les autres puissent sérieusement en faire leur propre évaluation.

Cette contradiction entre proclamation d'un évènement prétendument infini et transcendant impliquant Dieu et la trivialité de son récit quel rapport précis avec Dieu ont-ils eu, au fait?

Sont-ils devenus Ses potes ou ont-ils seulement entre-aperçu l'ombre de Son manteau??? Plus précisément, vue leur attitude systématique de "choisir de croire" tout ce qu'ils racontent et en particulier tout ce qui est écrit dans la Bible au lieu d'en faire leur propre estimation, auraient-ils seulement, en guise de rencontre, choisi de croire qu'ils ont rencontré Dieu?

La Bible semble tellement insinuer que la foi ne peut exister que par l'oeuvre de Dieu, et que celui qui croit au Fils a la comment faire la rencontre avec dieu, qu'ils se sont peut-être contentés de voir s'ils avaient la foi, et de faire confiance à la Bible disant que la foi sauve et constitue une vie avec Dieu, en sorte qu'ils ont cru pouvoir appeler "rencontre avec Dieu" cette foi?

Ne parlent-ils pas de "rencontrer Dieu par la foi", menant à la confusion des termes entre foi et rencontre avec Dieu? Surtout qu'il s'agit de la foi dans un texte qui n'a visiblement rien de Dieu, mais de la foi dans l'idée que ce texte serait de Dieu; dans un texte trompeur, qui invite à des démarches d'auto-persuasions biaisées, plein de confusions entre concepts, comment faire la rencontre avec dieu, et entre ce texte lui-même et Dieu.

Constatant ainsi que les témoignages chrétiens de "rencontre avec Dieu" se manifestent comme étant beaucoup moins vivants que les témoignages d'expériences proches de la mort, comment faire la rencontre avec dieu, je demande donc des explications du sens profond de ce qui pourrait se passer sur un plan vraiment spirituel dans cette "rencontre", comment faire la rencontre avec dieu de fruits qui en seraient dignes et de véritables témoignages, comment faire la rencontre avec dieu, au-delà des diverses superficialités qui malgré ma longue expérience de vie chrétienne et d'écoute de prétendus témoignages chrétiens, sont tout ce dont j'ai eu l'honneur d'entendre parler.

Car, comment faire la rencontre avec dieu, qu'ai-je vu passer jusqu'a présent?

 

La rencontre personnelle avec Dieu

 

comment faire la rencontre avec dieu

 

Comment parler à Dieu. Le fait de parler à Dieu nécessite une relation privée, personnelle et plus spirituelle. Avec la multitude de religions et de croyances populaires au sujet de Dieu, savoir la façon dont vous devez communiquer avec lui. Voici comment croire en Dieu et le «rencontrer». La Bible indique en effet des étapes et des principes pour faire l’expérience d’une rencontre avec Dieu. Chacun(e) peut expérimenter l’amour et la présence de Dieu et voir ses prières exaucées. On reconnaît la touche de Dieu quand il y a, dirait saint Ignace: «accroissement de foi et de charité» et communion sereine avec l’Église du Christ. Dieu n’en finit pas de se faire proche, il n’en finit pas – lui-même, directement – de frapper à notre cœur. Et il n’en aura jamais fini.